L'Antiblog de Christophe

Archives

Septembre 2006

GUY DEBORD OU LE DECLIN DU JOUR

Il y a quelques années, j’eus l’occasion d’écrire une biographie de Guy Debord . La tache était ardue . Je dus notamment dénicher ses amis, sa famille, ses compagnons, ses compagnes, et les convaincre après force palabres, de témoigner enfin .

ENTRETIEN AVEC TELERAMA

Il faudrait d'abord interroger les mots . Ces termes journalistiques de "baby boomers" et de "baby loosers" me paraissent évacuer le cœur même du débat . Ils renvoient à des ensembles vagues , évoquent les années cinquante et les "trente glorieuses" , quand il s'agit en fin de compte de s'interroger sur Mai 68 et son impact postérieur .

GUY DEBORD, LES SITUATIONNISTES ET L'EXTREME DROITE : RECUPERATION A TOUS LES ETAGES

 Quelques mois après le suicide de Guy Debord , survenu en novembre 1994 , la revue Éléments pour la civilisation européenne rend à l’écrivain un bruyant hommage , sous la plume de Charles Champetier : “Debord est mort... Vive Debord!” , clame en titre le porte-voix du Groupement de recherche et d’études pour la civilisation européenne (GRECE) .